Comment l’assurance rembourse une voiture incendiée ?

Depuis plusieurs années, les sapeurs-pompiers enregistrent chaque jour une centaine d’interventions pour véhicules incendiés, toutes causes confondues. Il n’y a donc aucun doute que les incendies de voiture sont aujourd’hui un sinistre relativement fréquent.

Qu’il s’agisse d’un accident ou d’un geste malveillant, il est important de connaître les procédures pour obtenir un remboursement après l’incendie de votre voiture. Comment l’assurance rembourse-t-elle une voiture incendiée ? Vous en saurez davantage dans les lignes qui suivent.

La déclaration du sinistre

Pour bénéficier de l’assurance d’une voiture incendiée, vous devrez obligatoirement déclarer le sinistre. Dans ce cadre, il va falloir que vous envoyiez à votre assureur une déclaration circonstanciée du sinistre dans les cinq jours ouvrés qui suivent la découverte du véhicule incendié. Il est conseillé de préciser la date, le lieu et le contexte du feu. Vous pouvez même joindre des photos de l’état de la voiture avant et après.

Dans de nombreux cas, il peut s’avérer nécessaire de porter plainte au commissariat pour incendie criminel. C’est un préalable qu’exigent certains contrats avant de vous faire profiter du remboursement de l’assurance. Cela permet d’ouvrir une enquête afin de situer les responsabilités. Dans le cas où il s’agirait d’un incendie responsable, l’assureur pourra se retourner contre vous et des poursuites pour escroquerie pourront être intentées.

voiture brulée

L’examen de la voiture

Une fois la déclaration faite, l’assureur dépêche à ses frais un expert professionnel et indépendant. Ce dernier se chargera de faire une évaluation du montant des dommages. Le plus souvent, un véhicule brûlé est considéré comme « épave » ou « véhicule économiquement irréparable » (VEI). Dans de telles circonstances, l’expert estime que les réparations seraient plus coûteuses que l’achat d’une nouvelle voiture.

En règle générale, l’expert intervient dans les quinze jours suivant la déclaration du sinistre. Il envoie ensuite son rapport à l’assureur qui vous en fait parvenir une copie. Si les conclusions de l’expert ne se conforment pas à vos attentes, vous avez la possibilité de mandater un contre-expert, et ceci, à vos propres frais.

Il est recommandé d’opter pour cette dernière solution que lorsque le prix proposé est bien plus bas que la valeur réelle du véhicule. Pour une différence n’excédant pas quelques centaines d’euros, il vaut mieux ne pas contester. En effet, les honoraires de l’expert correspondront à peu près à cette somme.

Le remboursement par l’assurance

Le remboursement accordé par l’assureur dépend généralement de ce qui est prévu par votre contrat d’assurance. Dans la majorité des situations, le calcul de l’indemnité est réalisé sur la base de la valeur de remplacement, autrement dit sa cotation à l’argus.

Si vous avez fait la souscription d’une option valeur à neuf, votre incendie voiture assurance reposera sur la valeur d’achat de votre véhicule. Il peut aussi arriver qu’une franchise reste à votre charge. Pour le savoir, il vous suffit de vous reporter aux conditions particulières de votre contrat.

En somme, le remboursement de l’incendie voiture assurance est subordonné à la déclaration du sinistre et à l’examen du véhicule. Le montant accordé, de façon générale, est fonction de ce qui est prévu dans le contrat d’assurance.