Quel est le prix du changement des plaquettes de frein chez Renault ?

Le prix du changement des plaquettes de frein des véhicules Renault varie en fonction des modèles. Généralement, le tarif comprend la fourniture ainsi que la main-d’œuvre. Il faut aussi savoir que pour réaliser la tâche, le temps nécessaire est d’environ 50 minutes. Dans cet article, découvrez le prix moyen d’un changement de plaquette de frein chez Renault ainsi que la procédure à suivre.

Combien coûte le remplacement des plaquettes de frein sur une Renault ?

Le prix moyen pour le changement de plaquettes de frein sur une Renault est de 129 euros par essieu. Le tarif évolue notamment selon le type des plaquettes achetées. Sachez que le coût est compris entre 100 et 300 euros pour les deux paires.

Les plaquettes de moindre qualité nécessiteront un changement plus fréquent. En effet, celles-ci sont en général créées à partir de matériaux organiques composites. Quant aux plaquettes de frein de meilleure qualité, elles sont fabriquées en métal, s’usent moins rapidement et offrent plus de ténacité face à la chaleur.

Pour la main-d’œuvre, il faut compter en moyenne 44 euros pour changer les plaquettes d’une Renault. Il s’agit d’une opération qui prend généralement moins d’une heure. D’ailleurs, vous pouvez même remplacer les plaquettes vous-même, car la prestation d’entretien est assez facile. Par ailleurs, il est conseillé d’analyser l’usure des disques de frein qui ont une influence sur la qualité du freinage de votre Renault.

De manière générale, pour avoir une idée sur les prix, voici des exemples sur le coût de changement de plaquette de frein pour quelques modèles :

  • entre 144 et 147 euros pour une Renault Alaskan ;
  • entre 98 et 102 euros pour une Renault Clio 1 ;
  • entre 130 et 148 euros pour une Renault Duster ;
  • entre 137 et 151 euros pour une Renault Triber, etc.
vue recadrée d'un mécanicien tenant une plaquette de frein près de freins à disque assemblés

Quand faut-il changer les plaquettes de frein chez Renault ?

Les plaquettes de frein sont très importantes dans le système de freinage de votre véhicule, notamment une Renault. Ce système est également composé du disque de frein et de l’étrier. Sachez alors que les plaquettes de frein de Renault ne peuvent pas durer éternellement et doivent être changées chaque20 000 à 30 000 km roulés, et ce, en fonction de votre conduite.

A LIRE AUSSI  Quel pare-brise choisir pour une meilleure sécurité en voiture ?

Toutefois, certains signes peuvent aussi vous alerter sur l’état de vos plaquettes de frein. En effet, vous devrez changer vos plaquettes si votre Renault a une tenue de route mauvaise, si vos distances de freinage sont allongées, si vous ressentez des vibrations au niveau de votre pédale de frein, si les freins de votre Renault bloquent, si votre voyant de plaquettes de frein s’allume au niveau du tableau de bord ou si vous entendez des sons bizarres au moment où vous appuyez sur la pédale de frein de votre voiture.

Comment le changement de plaquettes de frein se fait-il ?

On sait que la durée de vie des plaquettes de frein varie entre 20 000 et 30 000 km, mais cela peut aller jusqu’à 40 000 et 60 000 km si elles sont de bonne qualité et en fonction du type de conduite. En effet, si vous roulez principalement sur l’autoroute, le freinage se fait moins souvent que lorsque vous êtes en plein trafic.

Pour procéder au changement des plaquettes de frein, le mécanicien chez Renault va d’abord constater leur état et déterminer les pièces à changer. Il va alors démonter la roue, les étriers et éventuellement le disque de frein, ainsi que les tuyaux s’ils ne sont pas étanches. Ensuite, il procédera au remplacement des pièces, puis remontera le tout.

Suite à cela, vous devrez faire attention aux 200 prochains kilomètres pour permettre le rodage. Il faudra également laisser une distance de sécurité plus importante entre vous et les autres conducteurs. Même si vous pouvez très bien changer les plaquettes de frein de votre Renault vous-même, il est tout de même conseillé de le faire par un mécanicien. Ainsi, le travail sera plus professionnel et votre sécurité sera assurée. Sachez qu’en cas d’accident, l’entretien pourrait être remis en question par l’assurance et vous pourriez ne pas bénéficier de l’indemnisation.