CL0B9589.jpgLio, je l’ai découvert à la course de côte d’Eschdorf en 2003. Adrien avait 5 ans et timidement nous étions allés voir sa modeste structure à l’époque.

Lio avait été comme il en avait l’habitude : très accueillant. L’année suivante, nous y sommes retournés, puis un lien est né avec Lio.

Nous allions le voir à Turckeim, au Mont Dore, à Trèves et Eschdorf. Je venais toujours avec des bières belges pour l’équipe. Je n’entrais dans la structure que si Lio m’y invitait, j’avais toujours peur de le déranger.

J’ai eu l’occasion de passer une semaine à Valtho et de voir ce qu’il faisait sur son circuit sur glace. Les tours de circuit et notre seule partie de tennis resteront gravés à jamais dans ma mémoire. De lui, je garde quelques coupes dont une de St Ursanne 2008 où il était presque assuré d’être champion d’Europe.

La course a perdu tout son intérêt pour moi, mais je sais qu’à travers mon sport, la mentalité et l’esprit Régal vit en moi.

Merci Lio pour toutes ces émotions que tu m’as fais vivre en course de côte et en dehors. Le 15 août, je suis devenu orphelin de celui qui était devenu pour moi mon ami, mon modèle sportif.

Catégories : Temoignages

Laisser un commentaire